retour à l'Association de la Régie Théâtrale

Jean Mercure
27 mars 1909-24 juin 1998

Inventaire du Fonds Jean Mercure au format PDF

Jean Mercure
Jean Mercure
Fonds Jean Mercure
(photo Harcourt)

Passionné par le théâtre il fut tour à tour acteur, metteur en scène, adaptateur. Parmi les héritiers directs des metteurs en scène du Cartel ( Charles Dullin, Gaston Baty, Georges Pitoëff, Louis Jouvet) il eut toujours des choix exigeants se consacrant essentiellement à la création d’œuvres contemporaines, française ou étrangère. Dès 1958, il fondait avec ses collègues André Barsacq, Jean-Louis Barrault et Raymond Rouleau le « Nouveau Cartel ». Reconnu déjà pour sa grande précision par Bertolt Brecht, il n’hésita pas à monter des œuvres difficiles dans de nombreux théâtres parisiens, résolument tourné vers la création, amenant des écrivains à la scène, ainsi Julien Green et Vercors, et adaptant des œuvres de grands auteurs étrangers comme Arthur Miller ou Graham Green…

La Ville de Paris lui confia la mission de transformer le Théâtre Sarah Bernhardt en un vaste lieu voué à tous les genres de spectacles. C’est ainsi qu’il créa le Théâtre de la Ville et le dirigea de 1968 à 1985. Initiateur des spectacles à 18h30, il accueillit de nombreux metteurs en scène Jorge Lavelli, Jean-Pierre Vincent, Jacques Lassalle, Denis Llorca et présenta les plus illustres chorégraphes et musiciens du monde entier

Il était l’époux de la comédienne Jandeline depuis 1936. À partir de 1944, leurs carrières furent liées. Tous deux choisirent une mort volontaire le 24 juin 1998.

« Ils ont appelé le néant sur eux comme on voile des miroirs, comme ils auraient fait signe au régisseur de ne plus remonter la toile en quête de rappels…Eteindre soi-même les lustres : quelle bravoure quand on y songe ! Couper les répliques dont on pense qu’elles n’ajoutent rien à la pièce : quelle victoire stoïque sur la mort, quel égard pour nous public, quel culte de la beauté des gestes et de la vie ! Exeunt, lit-on sur les brochures aux sorties des personnages. Le 24 juin 1998, Jean Mercure et Jandeline ont choisi de quitter la scène d’eux-mêmes, la main dans la main. Salut les artistes ! »

Bertrand Poirot-Delpech (Le Monde)

Ils sont inhumés à Villiers-sous-Grez dans le village où ils possédaient une maison de campagne, toujours habitée par Isa Mercure, leur fille et son mari Gilles Guillot.

Jandeline - 1954
Jandeline dans Living Room - 1954
Fonds Jean Mercure
(photo DR)

À l’occasion de l’exposition organisée à la Bibliothèque historique de la ville de Paris, Paul-Louis Mignon lui a consacré un livre : Jean Mercure, un théâtre de la ville, Éditions Paris Bibliothèque, 2002 (ISBN 2843310857 ).

Jean Mercure par Paul-Louis Mignon

THÉÂTRE

Issu d’une famille, alsacienne depuis le XVIIIème siècle, Pierre Libermann est né à Paris. Une enfance, blessée trop tôt par la mort de sa mère dont il crut sa naissance responsable, lancinante douleur qu’il partage avec une sœur qui ne s’en remit jamais. Cette culpabilité nourrie par un entourage impitoyable, lui valut une extrême sensibilité, une grande réserve, une infinie curiosité alliée à un contrôle sans faille, une immense tendresse pour ceux qui allaient peupler sa vie affective, une fidélité à toute épreuve pour ceux qui partageraient sa passion.

Une marâtre jalouse le confine dans un univers solitaire et secret qui lui permettent néanmoins de développer sa personnalité propre, où la nature prend une place considérable, où les animaux sont aimés, où le cheval deviendra un allié, où la vie et la naissance fascine une intelligence prompte et avide de découverte. Mais le chemin de l’école, tout au long de la rue des Martyrs est jalonné d’affiches de théâtres. Peut-être est-ce dans ces couleurs vives, ces graphismes ingénieux qu’il voit naître ce qui sera la passion de sa vie. Très vite familier des salles de spectacles - ceux des grands du Cartel l‘enchantent- il franchit bientôt le chemin qui mène de la salle aux coulisses et commence à s’y faire des relations. Il aime écrire. Il collabore à des revues : Bravo, La Rampe… En voyant jouer Firmin Gémier, sa vocation d’acteur s’impose. Mais il doit gagner sa vie tout de suite : il devient courtier d’assurances. Une carrière interrompue par le service militaire qu’il fera dans la cavalerie, tout en poursuivant ses travaux d’écriture. Démobilisé, sa décision est irrévocable, il sera comédien. Il entre au cours Abel Tarride. À l’occasion d’une première représentation d’Amphitryon, Pierre Libermann devient Jean Mercure.

Jean Mercure au régiment
Jean Mercure au service militaire
Fonds Jean Mercure

Ses débuts de comédien 1932-1942

1932 - Les Trois Voyages d’André Karquel et Alfred Tirard au Théâtre Albert 1er (actuel théâtre Tristan Bernard)

1932 - Le Triomphe de la Science de Tristan Bernard au Théâtre Albert 1er

1932 -Le Marchand d’Idées de Solange Duvernon au Théâtre Caumartin avec Jandelyne

Pour la première fois, il est uni à la scène avec cette jeune comédienne dont le nom est orthographié avec un y. Ils se marieront le 21 Avril 1936.

1932 - Germinal de William Busnach d’après le roman d’Emile Zola au Théâtre des Bouffes du Nord

1932 - L’Homme de Moscou de Robert Organ

1932 - Sortilèges d’Henri-René Lenormand, mise en scène de Camille Cirney au Studio des Champs Elysées

1933 -Teddy and Partner d’Yvan Noé au Théâtre Michel

1934 - Citoyens ! de Félix Ruster-Giaccobi au Théâtre de la Renaissance

1934 - L’Age de Juliette de Jacques Deval au Théâtre Saint-Georges

1935 - Le Bonheur d’Henry Bernstein au Casino de Nice

1935 - Le Valet de deux Maîtres de Carlo Goldoni, au Théâtre des Arts

1936 - Qui d’André Pascal et Albert Jean, mise en scène Fernand Mailly au Théâtre de la Renaissance

1936 - La Treizième Enquête de Grey d’Alfred Gragnon, mise en scène Fernand Mailly, Théâtre de la Renaissance

1937 - Le Crime du Boulevard Haussmann de Georges Vaxelaire, mise en scène Fernand Mailly au Théâtre des Capucines

1937 - Le Masque de la Mort Rouge de Théo Sgourdellis d’après Edgar Poe, Théâtre des Capucines

1937 - Le Dernier Prêtre de Théo Sgourdellis au Théâtre des Capucines

1937 - L’Opéra de Quat’sous de Bertolt Brecht, mise en scène de Francisco de Mendelssohn au Théâtre de l’Etoile en présence de l'auteur. Bertolt Brecht découvre à cette occasion « un comédien de l’ère scientifique » - lire l’article  de Félie Pastorello Boidi : http://fpbw.wordpress.com/category/brecht/opera-de-quat%E2%80%99sous/jean-mercure/

1937 - Un Roi, deux Dames, un Valet de François Porché au Grand Théâtre de Bordeaux

1939 - Boudu Sauvé des Eaux de René Fauchois au Théâtre de la Porte Saint-Martin

1941 - La Vie est Belle de Marcel Achard au Théâtre du Gymnase à Marseille

1941 - Les Fourberies de Scapin de Molière, mise en scène de Louis Ducreux (Compagnie du Rideau Gris)

1941 - Tout Homme d’Henri Fluchère (Compagnie du Rideau Gris)

1941 - Le Songe d’une Nuit d’Eté de William Shakespeare, mise en scène de Marcel Lupovici

1941 - Am Stram Gram de André Roussin, mise en scène de l’auteur au Théâtre des Célestins de Lyon

1941 - Le Carosse du Saint-Sacrement de Prosper Mérimée

1941 - Fantasio d’Alfred de Musset, mise en scène de Louis Ducreux

1942 - La Crèche du Théâtre Joly, arrangement Gaston Baty, décor J-P. Rhein, costumes Georges Wakhevitch, mise en scène de Jean Mercure

1942 - Le Barbier de Séville de Beaumarchais, mise en scène de Louis Ducreux

1942 -L’Ecole des Maris de Molière, mise en scène de Jean Mercure

1942 - Peg de mon Cœur de Hartley Manners, adaptation de Yves Mirande et Maurice Vaucaire (1942)

Dès le début de la guerre, Jean Mercure qui veut rejoindre le Général de Gaulle, est passé en zone libre pour gagner l’Angleterre. C’est après des tribulations multiples, qu’il parviendra à Londres en 1943 pour revenir sur Paris le 25 août 1944 avec la Division Leclerc qu’il accompagnera sur le front des Vosges jusqu’à la libération de Strasbourg. Il sera démobilisé le 30 juillet 1945. Le théâtre peut reprendre ses droits.

Article de Jean Mercure pendant le Blitz
cliquez ici pour lire quelques articles de Jean Mercure écrits à Londres

Jean Mercure
comédien, animateur et metteur en scène dans les théâtres privés de Paris de 1946 à 1968

« S’il me fallait définir la mise en scène, je citerais Louis Jouvet : Ce n’est pas une profession, c’est un état, on est metteur en scène comme on est amoureux. »

Jean Mercure ( Livre de Paul-Louis Mignon - Paris-Bibliothèque 2002)

 

1946 - Le Fleuve étincelant de Charles Morgan, avec Lucien Nat, Jandeline, Christian-Gérard, Coussonneau, Allain Durthal, Catherine Arley, Paul Lluis, Léon Walter, Michèle Lahaye, Jean Ozenne, Georges Marny, Léon Walter au Théâtre Pigalle

Lucien Nat et Jandeline dans Le Fleuve étincelant
Lucien Nat et Jandeline dans Le Fleuve étincelant
Fonds Jean Mercure
(photo Harcourt)

1946 - Charivari Courteline (Le Gendarme est sans pitié – La Peur des Coups – Lidoire de Georges Courteline) au Théâtre des Ambassadeurs, décor Petrus Bride, costumes Christian Dior

Charivari Courteline de Jean Mercure
Charivari Courteline de Jean Mercure
Fonds Jean Mercure

1946 - Mégarée de Maurice Druon, mise en scène de Jean Mercure, décor de Georges Wakhevitch au Théâtre du Vieux-Colombier

mégarée de Maurice Druon
Mégarée de Maurice Druon - d écor de Georges Wakhevitch
Fonds Jean Mercure

1946 - Plainte contre inconnu de Georges Neveux, Théâtre Gramont

1946 - Huon de Bordeaux d’Alexandre Arnoux, mise en scène de Doukingau Théâtre Pigalle

1947 - L'Archipel Lenoir d'Armand Salacrou, mise en scène de Charles Dullin, décor de Rodicq au Théâtre Montparnasse

1948 : Docteur Hinterland de Jean Josipovici, mise en scène de Jean Mercure, décor de Douking au Théâtre des Noctambules

Maître après Dieu de Jan de Hartog
Maître après Dieu de Jan de Hartog
Fonds Jean Mercure
(photo DR)

1948 : Maître après Dieu de Jan de Hartog, adaptation et mise en scène de Jean Mercure, décor de Douking au Théâtre Verlaine avec Jean-Roger Caussimon, Paul Bonifas, Lucien Blondeau

Maître après dieu de Jan de HARTOG
Maître après dieu de Jan de Hartog
Collection A.R.T.

1948 - Un Baron sur la Branche de Barthélémy Taladoire et Etienne Fuzelier, mise en scène de Jean Mercure et Jean-Jacques Daubin, décor de Jacques Marillier au Théâtre Edouard VII

Jean Mercure par Vercors :
"...Que l’œuvre soit classique ou audacieuse, qu’elle soit intelligible, obscure, subtile, énigmatique, il lit, pèse, médite, et quand l’ouvrage le retient, sert le texte de toute son âme. Il ne triche pas, n’efface pas vaniteusement l’auteur pour qu’on s’écrie « quelle mise en scène ! » avant de penser «  quelle pièce ! ». Non, tous ses soins vont à l’œuvre, à en dégager les richesses. J’ai eu deux fois la chance de le voir, de le suivre au travail, et j’ai pu admirer en lui non seulement autant et plus d’invention que chez qui que ce soit, mais enrichie d’une minutie, d’une patience soutenue par un don de pénétration, une connaissance et une sincérité dont il est peu d’exemples dans le théâtre actuel."

VERCORS

1949 - Le Silence de la mer d'après Vercors, adaptation de Jean Mercure, mise en scène de Jean Mercure, décor de Douking avec Pierre Blanchar, Christiane Barry, Maurice Chevit au Théâtre Édouard VII

Le silence de la mer de Vercors
Le silence de la mer de Vercors
Fonds Jean Mercure

1949 : La Tentation de Tati de Jean Schlumberger, mise en scène de Jean Mercure au Théâtre Édouard VII

1949 - L’Art du Troubadour (Récital poétique avec Germaine Mounier au piano) au Théâtre Saint-Georges (1949)

L'Art du troubadour
L'Art du Troubadour
Fonds Jean Mercure

1949 - Miss Mabel de R.C. Sherriff, mise en scène de Jean Mercure, décor de François Ganeau avec Ludmilla Pitoëff, Germaine Delbat, Marcel André, Jean Brochard, Roland Alexandre au Théâtre Saint-Georges

Miss Mabel de R. C. Sherriff
Miss Mabel de R.C. Sherriff
Fonds Jean Mercure

1950 - Dieu le savait ! d'Armand Salacrou, décor de Georges Wakhevitch avec Michel Vitold, Palau, Maurice Sarfati, Mary Morgan

1951 - Mort d'un rat de Jan de Hartog, mise en scène de Jean Mercure, décor de François Ganeau, robes de Pierre Balmain avec Mary Marquet, Jandeline, Jean Lanier au Théâtre Gramont

1951 : L'École des femmes de Molière, mise en scène de Jean Mercure à Tel-Aviv

1951 : Maître après Dieu de Jan de Hartog, mise en scène de Jean Mercure au Théâtre de la Gaîté-Montparnasse (reprise)

Sur la terre comme au ciel
Sur la Terre comme au ciel de Fritz Hochwälder
Jean Mercure et Victor Francen

Fonds Jean Mercure
(photo DR)

1952 - Sur la Terre comme au Ciel de Fritz Hochwälder, mise en scène de Jean Mercure au Théâtre de l’Athénée (1952)

Sur la terre comme au ciel, décor de Georges Wakhevitch
Sur la terre comme au ciel de Fritz Hochwälder - décor de Georges Wakhevitch
Fonds Jean Mercure

Texte de l'auteur viennois Fritz Hochwälder: Mes impressions sur Paris
Cliquez ici pour le lire

s'ouvrira dans un autre onglet

1952 - Une maison de poupée d'Henrik Ibsen, mise en scène de Jean Mercure à la Comédie Caumartin

1953 - Sud de Julien Green, mise en scène de Jean Mercure, décor de Georges Wakhévitch avec Pierre Vaneck et François Guérin au Théâtre de l'Athénée

Sud de Julien Green
Sud de Julien Green
Collection A.R.T.

1953 - Une Visite de Noces d’Alexandre Dumas fils, mise en scène de Jean Mercure au Théâtre Saint-Georges

1953 - La Volupté de l'honneur de Luigi Pirandello, mise en scène de Jean Mercure, décor de Léonor Fini avec Jandeline, Jacques Monod... au Théâtre Saint-Georges

la volupté de l'honneur, décor de Léonor Fini
La Volupté de l'honneur
Décor de Léonor Fini

Fonds Jean Mercure

1954 - Un nommé Judas de Pierre Bost et Claude-André Puget, mise en scène de Jean Mercure décor de Léonor Fini avec Paul Meurisse, Marguerite Jamois, Jean-Roger Caussimon, Georges Aminel à la Comédie Caumartin

1955 -Living-Room de Graham Green, adaptation et mise en scène de Jean Mercure au Théâtre Saint-Georges (1954) puis au Théâtre Montparnasse (1955) avec Nelly Borgeaud, Yves Vinvent, Jandeline…

living room - 1955
Jean Mercure et Jandeline
Living Room - 1955

Fonds Jean Mercure
(photo DR)

1955 - Le Bal des Adieux d’André Josset, mise en scène de Jean Mercure au Théâtre Montparnasse avec Jandeline et Pierre Vaneck

1955 - Une Visite de Noces d’Alexandre Dumas fils, mise en scène de Jean Mercure, décor de Leonor Fini avec Jandeline au Théâtre Montparnasse

1955 - La Volupté de l'honneur de Luigi Pirandello, mise en scène de Jean Mercure, décor de Léonor Fini avec Jandeline, Jacques Monod... au Théâtre Montparnasse

Jean Mercure dans la Volupté de l'honneur
La Volupté de l'honneur de Luigi Pirandello
Fonds Jean Mercure
(photo DR)

1955 - Les Amants novices de Jean Bernard-Luc, mise en scène de Jean Mercure, décor de François Ganeau, costumes de Rosine Delamare, avec Alice Cocéa, Claude Rich, Dany Robin, Jean Parédès, Jacques Monod au Théâtre Montparnasse

Les Amants novices de Jean Bernard-Luc
Les Amants novices de Jean Bernard-Luc - décor de François Ganeau
Fonds Jean Mercure

1956 - Mademoiselle Fanny de Georgette Paule et Gabriel Arout, mise en scène de Jean Mercure, décor de Marc Doelnitz, avec Jandeline, Mona Goya, Germaine Delbat, Lucienne Lemarchand, Evelyne Rey au Théâtre des Mathurins

Mademoiselle Fanny - 1956
Mademoiselle Fanny de Georgette Paule et Gabriel Arout
Décor et costume de Marc Doelnitz

Collection A.R.T.

1956 - Thé et sympathie de Robert Anderson, Théâtre de Paris, mise en scène de Jean Mercure, décor de François Ganeau avec Ingrid Bergman, Jean-Loup Philippe, Yves Vincent, Simone Paris...

Thé et sympathie de Robert Anderson
Thé et Sympathie de Robert Anderson
Collection A.R.T.

1957 - Ouragan sur le Caine de Herman Wouk, mise en scène d’André Villiers au Théâtre en Rond

1958 - La Tour d'ivoire de Robert Ardrey, mise en scène de Jean Mercure, décor de Georges Wakhevitch, avec Michel Piccoli, William Sabatier, Jacques Monod, Marie-Hélène Dasté au Théâtre des Bouffes-Parisiens

1959 - Le Cas Dobedatt de George Bernard Shaw, mise en scène de Jean Mercure, décor de François Ganeau avec Jandeline, Jacques Monod, François Maistre, Jean-Michel Rouzière au Théâtre des Bouffes-Parisiens

Le cas Dobedatt de GB Shaw
Le cas Dobedatt de Georges-Bernard Shaw
Collection A.R.T.

1960 - Si la foule nous voit ensemble de Claude Bal, mise en scène de Jean Mercure, décor de Roger Dornès avec Jean Gaven, Silvia Monfort, Georges Aminel au Petit Théâtre de Paris

1960 - Le Pain de ménage et Le Plaisir de rompre de Jules Renard, mise en scène de Jean Mercure, décor et costumes François Ganeau à la Comédie-Française

1960 - Vol de nuit de Luigi Dallapiccola, d’après Antoine de Saint Exupéry, mise en scène de Jean Mercure, décors et costumes de Douking à l’Opéra-Comique (Prix de la mise en scène)

Vol de nuit de Luigi Dallapiccola
Vol de nuit de Luigi Dallapiccola - décor de Douking
Fonds Jean Mercure

1960 - Le Cardinal d'Espagne d'Henry de Montherlant, mise en scène de Jean Mercure, décor et costumes de Jacques Le Marquet avec Henri Rollan, André Falcon, Paul-Emile Deiber, François Chaumette, Michel Aumont, Louise Conte à la Comédie-Française

« À Jean Mercure de qui l’invention enrichit une pièce, tandis que son intelligence adhère à elle, de sorte que l’œuvre qu’il et en scène acquiert quelque chose qui est plus que ce qu’a fait l’auteur, tout en étant ce qu’il a fait. »

Henry de Montherlant
(Dédicace dans un exemplaire d’Un voyageur est un diable offert à Jan Mercure le soir de la première le 18 décembre 1960)

1961 - Le Repos du guerrier de Christiane Rochefort, adaptation Raf Vallone, mise en scène de Jean Mercure, décor de Pier luigi Pizzi avec Françoise Prévost, Raf Vallone, Catherine Rouvel, Danièle Evenou au Théâtre de Paris

1962 - L’Archipel Lenoir d’Armand Salacrou, mise en scène de Jean Mercure, au Théâtre Montparnasse

1962 - Trencavel de Robert Collon, décor de Jacques Le Marquet avec Serge Peyrat, Bernard Verley, Pierre Asso, Jean-Roger Caussimon, Théâtre Montparnasse

1963 - Dom Juan de Molière, mise en scène de Jean Mercure à Ankara ( Turquie)

1963 - Le Paria de Graham Greene, adaptation et mise en scène de Jean Mercure, décor de François Ganeau avec Gaby Morlay, Daniel Gélin, Jean-Roger Caussimon, au Théâtre Saint-Georges

Le Paria de Graham Green, décor de François Ganeau
Le Paria de Graham Green - décor de François Ganeau
Fonds Jean Mercure
Collections A.R.T.

1964 - Sainte Jeanne de Bernard Shaw, mise en scène de Pierre Franck au Théâtre Montparnasse

1965 - Sur la Terre comme au Ciel de Fritz Hochwälder, mise en scène de Jean Mercure reprise au Théâtre Sarah Bernhardt

1965 - L'Orphelin de la Chine de Voltaire, mise en scène de Jean Mercure, scénographie de Vercors, avec Jacques Eyser, François Chaumette, Claude Winter à la Comédie-Française

1965 - Pourquoi pas Vamos ? de Georges Conchon, mise en scène de Jean Mercure, décor de Douking avec Jean Le Poulain, Jacques Dufilho, Claude Génia, Nadia Barentin, Claude Confortès au Théâtre Edouard VII

1966 - Dom Juan de Molière, mise en scène de Jean Mercure à Tokyo

 

L’aventure de la création du Théâtre de la Ville

"Ce que je souhaite, c’est une troupe fluide. Quand vous voyez l’affiche du Théâtre national à Londres, ou de la Royal Shakespeare Company, elle comprend une liste fort longue d’acteurs très connus. Ils ne sont pas tous là en même temps, ils jouent une ou deux pièces, s’en vont, reviennent. J’espère que les plus grands acteurs viendront jouer au Théâtre de la Ville avec plaisir parce que ce lieu et les conditions de travail seront, je crois, exceptionnels."

Jean Mercure 1967

Son projet d’un théâtre de la ville est retenu par le Conseil municipal qui lui confie «  la direction artistique et administrative de l’association tant pour ce qui concerne l’action théâtrale elle-même que les activités annexes qui s’imposent à un centre culturel. »

le théâtre de la ville en construction
Le Théâtre de la ville en construction
(photo Birgit)

Jean Sayous son Directeur technique se souvient de la visite des représentants de la Ville : «  Jean leur fait parcourir l’édifice entier au pas de charge, des derniers dessous de scène jusqu’aux cintres, se battant pierre à pierre, n’épargnant aucun détail, aucun argument, infatigable, illuminé. Quatre heures plus tard quand il atteint le sommet de la forteresse, il se tourne vers les malheureux édiles exténués mais conquis : «  En somme, dit-il en souriant, il s’agit de planter un arbre ou de n’offrir aux Parisiens qu’un bouquet de fleurs coupées. » Jean Sayous conclut : «  Il enlève le Théâtre de la Ville comme Bonaparte le pont d’Arcole, en montant à l’assaut. »

L"Équipe du Théâtre de la Ville
L'équipe du Théâtre de la Ville
Fonds Jean Mercure
(photo DR)

1968 - Six personnages en quête d'auteur de Luigi Pirandello mise en scène de Jean Mercure, avec Jandeline, José-Maria Flotats, Anne Doat

1968 - Pizarro et le Soleil de Peter Shaffer, mise en scène de Jean Mercure

Pizarro et le soleil de Peter Shaffer
Pizarro et le soleil de Peter Shaffer
Fonds Jean Mercure

1969 - L'Engrenage de Jean-Paul Sartre, mise en scène de Jean Mercure, décor et costumes d’André Acquart

1971 - La Guerre de Troie n’aura pas lieu de Jean Giraudoux mise en scène de Jean Mercure, décor de Yannis Kokkos avec une reprise dans la Cour d’honneur du Palais des Papes au Festival d’Avignon avec Anny Duperey ( lien textes Anny ), José-maria Flotats, Anne Doat, Francine Bergé, Michel de Ré, Jandeline, André Valtier…

La Guerre de Troie n'aura pas lieu, décor de Yannis Kokkos
La Guerre de Troie n'aura pas lieu
Décor de Yannis Kokkos

Collection A.R.T.

1971 - Rintru pa trou tar hin ! de François Billetdoux, mise en scène de Serge Peyrat

1972 - Les Possédés d'Albert Camus d'après Fedor Dostoïevski mise en scène de Jean Mercure, avec José-Maria Flotats, Marie-Christine Barrault, Pierre Vernier, Isa Mercure, André Valtier

Les Possédés d'Albert Camus
Les Possédés d'Albert Camus
Collection A.R.T.

1972 - Santé publique de Peter Nichols, mise en scène de Jean Mercure, décor de Nicolas Politis avec Roger-Pierre, Michel de Ré, Nadia Barentin, André Weber, Jandeline, Olivier Hussenot, Isa Mercure, Maurice Chevit…

1973 - La Bonne Âme de Se-Tchouan de Bertolt Brecht, avec Anne Doat, Roger Van Hoole… mise en scène de Jean Mercure

La Bonne âme de Se-Tchouan - 1973
La bonne âme de Se-Tchouan de Bertold Brecht
Costume de Yannis Kokkos

Collection A.R.T.

1974 - La Création du monde et autres bisness d'Arthur Miller adaptation et mise en scène de Jean Mercure, décor de Krasno, avec José-Maria Flotats, Francis Perrin, Isa Mercure, Claude Dauphin...

1975 - Zoo ou l’Assassin Philanthrope de Vercors, adaptation et mise en scène de Jean Mercure

Zoo de Vercors
Zoo de Vercors
Fonds Jean Mercure

1975 - Così fan tutte de Mozart, mise en scène de Jean Mercure au Festival d'Aix-en-Provence

1976 – La Visite de la Vieille Dame de Friedrich Dürrenmatt, mise en scène de Jean Mercure décor de Radu et Miruna Boruzescu, avec Edwige Feuillère

la visite de la vieille dame de Friedrich Dürrenmatt
La visite de la vieille dame de Friedrich Dürrenmatt
Collection A.R.T.

1978 - La Maison des cœurs brisés de Bernard Shaw, mise en scène de Jean Mercure

1979 - Gin Game de Donald L. Coburn, adaptation et mise en scène de Jean Mercure, décor de Radu et Miruna Boruzescu avec Jandeline

1982 - Quoiqu’on fasse, on Casse de Michaël Frayn, mise en scène de Jean Mercure

1984 - L'Art de la comédie d'Eduardo de Filippo, mise en scène de Jean Mercure, avec Gaston Vacchia, Jean Rougerie, Nadine Basile, Angelo Bardi...

1985 - Volpone de Jules Romains et Stéfan Sweig d’après Ben Johnson, mise en scène de Jean Mercure avec Robin Renucci…

Volpone de Jules Romain
Volpone de Jules Romain d'après Ben Jonson
Fonds Jean Mercure

1986 - Gin Game de Donald L. Coburn, mise en scène de Jean Mercure (1986)

Jean Mercure par Birgit
Jean Mercure
La photo de son récital présentée sur le site a été prise au théâtre de la ville quand il a repris ce récital au Théâtre de la Ville dans les années 70.
(photo Birgit)

 

 

Jean Mercure au Cinéma :

1937 : Le Porte-Veine de André Berthomieu

1938 : La Rue sans joie d'André Hugon

1938 : Les Gens du voyage de Jacques Feyder

1938 : Le Héros de la Marne de André Hugon

1939 : Entente cordiale de Marcel L'Herbier

1941 : Le Club des soupirants de Maurice Gleize

1941 : Il était un foie de Michel Dulud - court métrage -

1945 : Jeux de femmes de Maurice Cloche

1948 : Marlène de Pierre de Hérain

1949 : Ballerina de Ludwig Berger

1949 : Le Parfum de la dame en noir de Louis Daquin

1949 : Les Vagabonds du rêve de Carlo Felice Tavano

1950 : Maître après Dieu de Louis Daquin

1951 : Trois femmes de André Michel , dans le sketch : Coralie

1953 : La Rose et l'Épée - (The Sword and the Rose) de Ken Annakin

1954 : Le Rouge et le Noir de Claude Autant-Lara : Le marquis de la Môle

1957 : Le Gorille vous salue bien de Bernard Borderie

1957 : Le Prisonnier du temple - (Dangerous exil) de Brian Desmond Hurst

1959 : Austerlitz de Abel Gance

1960 : Les Magiciennes de Serge Friedman

1964 : Elle est à tuer de Dossia Mage - court métrage -

1982 : Mille milliards de dollars, d'Henri Verneuil : M. Holstein

1989 : Baxter de Jérôme Boivin : Monsieur Cuzzo

1990 : Aujourd'hui peut être de Jean-Louis Bertucelli

1992 : Deux amis prélude de Pierre Schoeller - court métrage

Télévision

1962 : Rien que la vérité de Claude Loursais

1962 : Quatre-vingt-treize de Alain Boudet

1967 : Le Rayon des jouets de Jacques Deval, réalisation Pierre Sabbagh, Théâtre Marigny

1973 : Au théâtre ce soir : Ouragan sur le Caine de Herman Wouk, adaptation José-André Lacour, réalisation Georges Folgoas

1974 : Messieurs les jurés : « L'Affaire Lussanger » d'André Michel : le Président

1977 : Zoo ou l'Assassin philanthrope de Renaud Saint-Pierre

1988 : L'Argent de Jacques Rouffio

haut de page

comedia