retour à l'Association de la Régie Théâtrale

Jean-Claude Herblin
1939 - 2010

jean-claude herblin

Auteur passionné d’une encyclopédie du Théâtre inédite

Né à Paris le 12 octobre 1939, Jean-Claude Herblin était d’un naturel curieux, passionné de littérature et de théâtre. Étrangement, c’est sa profession de comptable qui l’introduisit dans notre milieu. Il fut chargé, en effet, de la comptabilité de Fabienne Mai et de Pierre Arnaudeau alors co-Directeurs du Théâtre du Tertre. C’est là que, co-Directeur avec Renée Faure des « Heures Théâtrales de France », je le rencontrai. De cette rencontre allait naître une amitié qui ne se démentit jamais.

Jean-Claude était un fervent mélomane passionné de musique classique et d’Opéra. Concernant le théâtre, il était un redoutable critique d’un art qu’il voulait exigeant sans la moindre concession aux nécessités, pour un Directeur, d’équilibrer son budget, ce qui déclanchait entre nous d’homériques discussions. Il partageait avec sa femme Josette une admiration sans borne, qui confinait à l’idolâtrie pour deux acteurs de leur génération : Laurent Terzieff et Delphine Seyrig. C’est d’ailleurs à cette dernière que leur fille Delphine, née en 1971, doit son prénom.

Sa passion pour le théâtre le conduisit à quitter la capitale pour donner vie à son rêve d’une « bouquinerie spécialisée ». Le sud les attirait. Ils se fixèrent en 1980 dans le vieux Nice et y ouvrirent «  Le fauteuil d’orchestre ». Puis, nantis d’une bonne réputation et d’une clientèle fidèle, ils émigrèrent rue Tonduti de l’Escarène, non loin du Théâtre, dont ils étaient spectateurs assidus. Jean-Paul Sartre, Jean Carmet, Silvia Monfort, le Comte de Flers, Gérard Desarthe, Patrick Devaux y venaient volontiers bavarder avec Jean-Claude.

Il amassait depuis des lustres des coupures de presse qu’il classait avec soin, mais ce qui lui tenait le plus à cœur, c’était son encyclopédie théâtrale à laquelle il travaillait depuis quatre décennies.
Très affecté par la disparition de son épouse, il s’était retiré à Troyes où, un an plus tard, ayant mis un point final à son grand projet, il mourut le 30 Mars 2010.

Nous avions souvent évoqué ensemble les travaux de notre association ainsi que les possibilités nouvelles offertes par l’informatique. Delphine se trouvant, au décès de son père, à la tête d’un tel héritage, dans l’ignorance des liens qui nous unissaient à lui, prit contact avec Emmanuelle Toulet, Directrice de la Bibliothèque historique de la ville de Paris. Informés et bouleversés, nous la joignîmes à notre tour et c’est sans hésitation que Delphine fit à notre association le don de l’œuvre qui avait si longtemps occupé Jean-Claude.

« J’ai toujours vu Papa en train d’écrire son encyclopédie sur le théâtre, découpant les articles et écoutant de la musique classique. Cela lui aura pris 40 ans de sa vie. Je lui ai toujours dit qu’il fallait qu’il la finisse, que ça pouvait servir, que c’était peut-être éditable, et ça le faisait rire. Il l’a fini 2 mois avant de mourir ». Delphine Herblin.

Nous souhaitons désormais mettre, aussi vite qu’il sera possible, à la disposition des lecteurs, le fruit du travail d’un amateur éclairé dans le sens le plus noble du terme.

Serge Bouillon
Président d’honneur de l’A.R.T.

haut de page

comedia