retour à l'Association de la Régie Théâtrale

Myriam de Colombi

Directrice du Théâtre Montparnasse

Myriam de Colombi
Myriam de Colombi
(photo DR)

« Le théâtre doit être une lumière pour l'intelligence » ne cessait de répéter Romain Rolland, le parcours et les choix de Myriam Feune de Colombi illustrent avec éclat cette volonté salutaire.

A peine sorti du Conservatoire – promotion de 1960 – elle joue La Fleur des pois (Hédwige) d’Édouard Bourdet dirigée par Jean Meyer au théâtre du Palais-Royal puis Le Dialogue des Carmélites (sœur Valentine) de Bernanos monté par Marcelle Tassencourt au théâtre Montansier à Versailles avant d’intégrer, l'année suivante, la Comédie Française sous l'égide bienveillante de Maurice Escande ; premier comédien à devenir administrateur de cette illustre Maison. La toute jeune pensionnaire se fond avec passion dans cette troupe où brillent déjà Jacques Charron, Micheline Boudet, Annie Ducaux, Jean Piat ou Robert Hirsch. Elle s'imprègne du lieu, du plateau  aux cintres, croise avec émerveillement les portraits de Rachel ou de Mademoiselle Mars et n’oublie jamais de saluer le buste du patron (Molière).

Pendant onze ans, elle prêtera sa sensibilité aux plus grands metteurs en scène jouant sous la direction de Jean Meyer, de Jacques Charron, de Maurice Escande, de Raymond Rouleau, de Jacques Mauclair, de Louis Seigner ou de Pierre Dux ; un répertoire pouvant se lire comme l'inventaire contrasté d'un cabinet de curiosités : Corneille et Molière, Le Fil à la patte de Feydeau, Étienne (Thérèse Vattier) de Jacques Deval, Le Jeu de l'amour et du hasard de Marivaux, Le Songe (Madame) d'August Strinberg, Supplément au voyage de Cook (Amamoura) de Jean Giraudoux, Cyrano de Bergerac (Roxane ou Isabelle) de Rostand ou L'Impromptu de Versailles dans lequel elle figure avec finesse mademoiselle Du Parc aimée par Molière et Racine, célébrée par Corneille.

Étienne de Jacques Deval
Étienne
programme original
Collections A.R.T.

Si sa prédilection pour la scène ne s'est jamais démentie, elle fit quelques incursions devant la caméra tournant pour le cinéma et la télévision sous le regard avisé d'Henri Verneuil – Le Casse 1971 - avec Jean-Paul Belmondo et Omar Sharif ou de Jean Dréville mais toujours le théâtre la rappelle… Après avoir quitté le Français elle participe notamment à la nouvelle distribution du Sexe faible monté en 1974 par Jean-Laurent Cochet au théâtre de l'Athénée - rôle de Christina – puis participe, une nouvelle fois, à cette pièce de Bourdet en incarnant toujours le personnage Christina sous la férule de Jean Meyer au théâtre des Célestins à Lyon (1977).

Le Sexe faible
Collections A.R.T.

Les temps qui s'annoncent inaugurent une nouvelle ère, celle de la direction du théâtre Montparnasse. En 1984, Jean-Louis Vilgrain, brillant industriel pétri de culture, fait l'acquisition du théâtre Montparnasse dont il confie naturellement la direction à son épouse, Myriam Feune de Colombi avec qui il partage une même ferveur pour cette salle qui fut également dirigée par Gaston Baty et Marguerite Jamois, extraordinaire Phèdre consumée par les atermoiements amoureux en 1940.

Jean-Louis Villegrain et Myriam de Colombi
Jean-Louis Villegrain et Myriam de Colombi
(photo DR)

Après les ombres tutélaires du Français, celles du théâtre Montparnasse accueilleront avec un murmure approbateur cette nouvelle directrice dont ils pressentent déjà qu'elle se dévouera entièrement à ce lieu baigné d'Histoire. Dès son arrivée elle fait rénover la façade, cariatides et mascarons retrouvent leur lustre d'antan, privilégie le confort du public en installant un bar-restaurant, veillant à tout, de la salle aux coulisses, des décors aux moindres détails des costumes, de la lumière à la qualité de l'accueil. Éternelle baladeuse – nom également donné à cette lampe constamment allumée qui ne ne quitte le plateau que le temps de la représentation – elle arpente son théâtre sans répit éclairant de son expertise le moindre recoin. Son bureau croule sous les projets et les manuscrits, en 1987 elle présente La Maison du lac d'Ernest Thompson avec Jean Marais et Edwige Feullière suivra Le Secret d'Henri Bernstein avec Any Duperey, Fabrice Luchini et Pierre Vaneck (1988) puis Le Souper de Jean-Claude Brisville avec Claude Rich et Claude Brasseur (1989).

Le Souper de Jean-Claude Brisville
Le Souper
Décor d'André Acquart

Maquette originale
Collections A.R.T.

Le programme de cette fin de décennie témoigne déjà de la constance avec laquelle le théâtre, encore aujourd'hui, privilégie des textes multiples mêlant auteurs contemporains et classiques ; Pour Myriam Feune de Colombi il s'agit de dénicher un bon texte puis le bon metteur en scène et enfin le bon acteur et d'organiser des mariages mêmes provisoires.1Mais les mariages aussi provisoires soient-ils nécessitent de la patience pour réunir les protagonistes de la cérémonie alors il faut attendre que Claude Brasseur et Michel Bouquet soient disponibles en même temps afin de les réunir dans A Torts et à raison de Ronald Harwood (1999)

Claude Brasseur et Michel Bouquet
Collections A.R.T.

et donner du temps à La Boutique au coin de la rue de Miklos Laszlo (2001) avec Florence Pernel et Samuel Labarthe dont les débuts furent difficiles au contraire de L’Évangile selon Pilate, adaptation faite par Eric-Emmanuel Schmitt de son roman, avec Jacques Weber dans le rôle éponyme en 2004. Si le texte occupe une place prépondérante dans les choix de Myriam Feune de Colombi elle sait aussi combien la qualité de la distribution et la rigueur du metteur en scène participent d'un spectacle réussi ; en 2009, Le Diable rouge d'Antoine Rault avec Claude Rich et Geneviève Casile synthétise ce parti-pris revendiqué : Christophe Lidon, le metteur en scène, respecta le texte à la virgule près mais travailla de concert avec les comédiens à une représentation plus moderne  débarrassant le texte de certaines traditions qui l'alourdissent.2

Le Diable rouge, Claude Rich et Geneviève Casile
Le Diable rouge
Claude Rich et Geneviève Casile

photo Laurencine Lot

En 2018, le théâtre Montparnasse affiche une pièce de Stephan Szweig - Légende d'une vie - mise en scène par Christophe Lidon avec Macha Méril, Natalie Dessay, Bernard Alane et Gaël Giraudeaux ; un auteur viennois, une époque révolue qui par un jeu de miroir maîtrisé nous confronte à la nôtre. Une œuvre forte donc mais le théâtre, aussi exigeant soit-il, doit rester un bonheur - ne jamais sombrer dans le théâtre-leçon oupire encore le théâtre- punition - pour reprendre le souhait de Myriam de Colombi. Ce bonheur du théâtre elle le partage également avec ses pairs en participant activement à la cérémonie des Molières ou en siégeant au sein du jury du prix du Brigadier.

La Légende d'une vie

Cette mémoire vive du théâtre qui porte Myriam Feune de Colombi sans jamais pervertir son goût du renouveau et sa curiosité envers les talents émergents en fait une donatrice précieuse de notre association œuvrant inlassablement pour la préservation des archives théâtrales.

Séverine Mabille

1 La Croix, rencontre avec Sophie Conrard, 22 avril 2006
2 Le Figaro, Le Théâtre français en quête hauteur (débat entre Myriam Feune de Colombi et Jacques Julliard) Mahaut Chantrel, octobre 2010

 

Pièces jouées à la sortie du Conservatoire

1961 Le Dialogue des carmélites de Georges Bernanos  mise en scène Marcelle Tassencourt au théâtre Montansier à Versailles
1960 La Fleur des pois d’Édouard Bourdet mise en scène Jean Meyer au Palais-Royal

 

Comédie Française

1972 Le Plaisir conjugal d'après Aristophane… mise en scène  Robert Manuel
1971 L'Impromptu de Versailles de Molière mise en scène Pierre Dux
1970 Le Songe d'August Strindberg mise en scène Raymond Rouleau
1970 Si Camille me voyait ! musique Olivier Bernard mise en scène Jean Piat
1970 Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand mise en scène Jacques Ardouin
1969 Hélène ou la Joie de vivre d’André Roussin mise en scène Louis Ducreux
1968 La guerre de Troie n'aura pas lieu de Jean Giraudoux mise en scène Jean Darnel
1967 Le Menteur de Pierre Corneille mise en scène Jacques Charon
1967 La Double Inconstance de Marivaux mise en scène Jacques Charon
1966 Le Jeu de l'amour et du hasard de Marivaux mise en scène Maurice Escande
1964 Les Sincères d'après Marivaux mise en scène Jacques Sereys
1964 Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand mise en scène Jacques Charron
1964 Le Misanthrope de Molière mise en scène Jacques Charon
1964 Étienne de Jacques Deval mise en scène Louis Seigner
1963 Quitte pour la peur d’Alfred de Vigny mise en scène Maurice Escande
1963 Un fil à la patte de Georges Feydeau mise en scène Jacques Charon
1962 Supplément au voyage de Cook de Jean Giraudoux mise en scène Jacques Charon
1962 L'Avare de Molière mise en scène Jacques Mauclair

 

Télévision et cinéma
Télévision

1964 Une Visite de noces d'Alexandre Dumas, réalisation Claude Dagues
1964 Le Mariage forcé de Molière, réalisation Roger Iglésis
1964 Un Homme comme les autres réalisation Henri Spade
1966 La Surprise de l'amour de Marivaux réalisation  Robert rible 
1971 Le Voyageur des siècles (4 épisodes) réalisation Jean Dréville
1973 L'Alphomega (6 épisodes) réalisation Lazare Iglésias
1974 L'Implantation réalisation Guy-André Lefranc
1975  L'Attentat de Damiens  réalisé par Pierre Cavassilas

 

Au théâtre ce soir

1968 Le Dindon de Georges Feydeau, mise en scène Jean Meyer, réalisation Pierre Sabbagh, Théâtre Marigny (spectacle de la Comédie-Française)
1974 Le Sexe faible d'Édouard Bourdet, mise en scène Jacques Charon, réalisation Georges Folgoas, Théâtre Marigny 
1979 Bataille de dames d'Eugène Scribe et Ernest Legouvé, mise en scène Robert Manuel, réalisation Pierre Sabbagh, Théâtre Marigny

 

Cinéma

1971 Le Casse d'Henri Verneuil  aux côtés de Jean-Paul Belmondo et d'Omar Sharif

Autres pièces…

1977 Le Sexe faible d’Édouard Bourdet mise en scène Jean Meyer, Théâtre des Célestins, Lyon

1974 Le Sexe faible d'Édouard Bourdet mise en scène Jean-Laurent Cochet, Théâtre de l'Athénée

 

Quelques pièces emblématiques montées au Théâtre Montparnasse sous la direction de Myriam de Colombi :

1984 1986

Les Gens d’en face d'après Hugh Whitemore mise en scène Jonathan Critchley

1986 1987

Conversations après un enterrement de Yasmina Reza mise en scène Patrice Kerbrat

Violences de William Mastrosimone mise en scène Robert Allan Ackerman

La Maison du lac d'après Ernest Thompson mise en scène Raymond Gérôme

1987

Le Secret de Henri Bernstein mise en scène Andréas Voutsinas

1987 1988

Les Caprices de Marianne d’Alfred de Musset mise en scène Bernard Murat

La Vraie Vie de Tom Stoppard mise en scène Andréas Voutsinas

1989 1990

Le Souper de Jean-Claude Brisville mise en scène Jean-Pierre Miquel

Le Souper
Collections A.R.T.
voir l'intégralité du programme

1991 1992

Les Caprices de Marianne d’Alfred de Musset mise en scène Bernard Murat

La Vraie Vie de Tom Stoppard mise en scène Andréas Voutsinas

1992 1993

Marcel et la belle excentrique de Jean-Pierre Grédy mise en scène Roland Petit

Mortadela d’Alfredo Arias mise en scène Alfredo Arias conception Alfredo Arias

1992 1993

Célimène et le Cardinal de Jacques Rampal mise en scène Bernard Murat

Le Roman d'un tricheur d'après Sacha Guitry mise en scène Henri Lazarini

1994 1995

L'Allée du roi d'après l’ouvrage de Françoise Chandernagor mise en scène Jean-Claude Idée

1995 1996

La Dernière Salve de Jean-Claude Brisville mise en scène Marcel Bluwal

La Dernière salve
Collections A.R.T.
voir l'intégralité du programme

La Délibération de Pierre Belfond mise en scène Jean-Claude Idée

1996 1997

Le Libertin d’Eric-Emmanuel Schmitt mise en scène Bernard Murat

1997 1998

Deux sur la balançoire d'après William Gibson mise en scène Stéphane Hillel

1999 2000

À torts et à raisons d'après Ronald Harwood mise en scène Marcel Bluwal

À tort ou à raison
Collections A.R.T.

2000 2001

Fernando Krapp m'a écrit cette lettre de Tankred Dorst mise en scène Bernard Murat

Transferts de Jean-Pierre About mise en scène Jean-Claude Idée

Les Dernières Lunes de Furio Bordon mise en scène Stéphane Hillel

2001 2002

La Boutique au coin de la rue d'après Miklós László mise en scène Jean-Jacques Zilbermann

La boutique au coin de la rue
La Boutique au coin de la rue
Décor de Stéphanie Jarre
Collection Vincent Parot

2002 2003

Le Vent des peupliers de Gérald Sibleyras mise en scène Jean-Luc Tardieu

2003 2004

L'Homme, la Bête et la Vertu de Luigi Pirandello mise en scène Jean-Claude Idée

Comme en 14 ! de Dany Laurent mise en scène Yves Pignot

2004 2005

L'Évangile selon Pilate d’Eric-Emmanuel Schmitt mise en scène Christophe Lidon

2005 2006

1962 le dernier voyage de Mehdi Charef mise en scène Kader Boukhane

Le Caïman d’Antoine Rault mise en scène Hans-Peter Cloos

Ma vie avec Mozart d’Éric-Emmanuel Schmitt mise en scène Christophe Lidon

2006 2007

La Danse de l'albatros de Gérald Sibleyras mise en scène Patrice Kerbrat

Synopsis & Squash d'après Andrew Payne mise en scène Patrice Kerbrat

Le Système Ribadier de Georges Feydeau mise en scène Christian Bujeau

2008 2009

Le Diable rouge d’Antoine Rault mise en scène Christophe Lidon

2009 2010

Parole et guérison de Christopher Hampton mise en scène Didier Long

Jalousie en 3 mails d’Esther Vilar mise en scène Didier Long

2010 2011

La Parisienne de Henry Becque mise en scène Didier Long

La Vérité de Florian Zeller mise en scène Patrice Kerbrat

2011 2012

Pensées secrètes d'après David Lodge mise en scène Christophe Lidon

L'Alouette de Jean Anouilh mise en scène Christophe Lidon

L'Alouette
Collections A.R.T.

2012 2013

Un drôle de père d'après Bernard Slade mise en scène Jean-Luc Moreau

L'Importance d'être sérieux d’Oscar Wilde mise en scène Gilbert Désveaux

2013 2014

La Dame de la mer d'après Henrik Ibsen mise en scène Jean-Romain Vespérini

2014 2015

La Colère du tigre de Philippe Madral mise en scène Christophe Lidon

Tailleur pour dames d'après Georges Feydeau mise en scène Agnès Boury

2015 2016

Un certain Charles Spencer Chaplin de Daniel Colas mise en scène Daniel Colas

Une famille modèle d’Ivan Calbérac mise en scène Anne Bourgeois

L'Invité de David Pharao mise en scène Jean-Luc Moreau

2016 2017

Moi, moi & François B. de Clément Gayet mise en scène Stéphane Hillel

Bankable de Philippe Madral mise en scène Daniel Colas

D.I.V.A  mise en scène Manon Savary

2017 2018

Novecento d'après Alessandro Baricco mise en scène André Dussollier

Le Lauréat de Terry Johnson mise en scène Stéphane Cottin

Un fil à la patte de Georges Feydeau mise en scène Christophe Lidon

2018 2019

La Légende d'une vie d'après Stefan Zweig mise en scène Christophe Lidon

Le Lien de François Bégaudeau mise en scène Panchika Velez

Des écrivains parlent d'argent d’après des textes de Péguy, Zo la, Pagnol, Guitry… mise en scène Emmanuelle Garassino conception Fabrice Luchini

2019 2020

Rouge de John Logan mise en scène Jérémie Lippmann

Vous n'aurez pas le dernier mot de Diane Ducret mise en scène Jérémie Lippmann

haut de page

comedia