retour au sommaire des publications de l' Association de la Régie Théâtrale

Participation de l'A.R.T. à la publication de livres sur le théâtre

bâtisseurs de rêves

1999
Le Siècle des théâtres
Salles et scènes en France 1748-1807

de Pierre Frantz et Michèle Sajous d' Oria

Paris Bibliothèques - BHVP

Avant-propos

Pendant la seconde moitié du XVIIIe siècle, plus d'une centaine de théâtres se construisent en France, certains dans des villes comptant moins de dix mille habitants. Il s'agit d'une véritable révolution, à laquelle Voltaire avait appelé en 1748 après l'échec de sa Sêmiramis qu'il attribuait aux carences de la salle de la Comédie-Française et à la présence, encore traditionnelle, de spectateurs sur la scène.

Dès 1748, Soufflot et Cochin furent envoyés en Italie par l'Académie d'architecture pour examiner les théâtres italiens. Très vite s'instaure un débat passionné entre architectes, urbanistes, philosophes pour définir ce qui deviendra le modèle français, tenant compte du goût nouveau et des préoccupations intellec­tuelles, sociales, économiques et esthétiques.

C'est cette histoire que nous retracent Mme6 Michèle Sajous d'Oria et M. Pierre Frantz, au terme d'une très longue enquête, menée dans les archives, les biblio­thèques et les musées de toute la France.

La Bibliothèque historique de la Ville de Paris avait déjà présenté en 1990 l'exposition de Mme Michèle d'Oria et de M. Giuseppe Radicchio sur Les Théâtres de Paris pendant la Révolution : l'exposition du « Siècle des théâtres » en est un heureux développement et approfondissement. Cette fois, il a été. possible de réunir non plus des photographies mais les œuvres originales, grâce à la générosité de toutes les institutions de conservation.

Je me réjouis que le livre et cette exposition qui apportent tant de documents, d'informations et de perspectives nouvelles aient été préparés à la Bibliothèque historique, qui, depuis qu'elle a accueilli l'Association de la Régie théâtrale, a fait du théâtre une de ses spécialités les plus fécondes.

Je suis heureux d'offrir au public ce témoignage capital de l'une des périodes les plus brillantes de l'histoire des théâtres. Les auteurs, les acteurs, les metteurs en scène, les décorateurs, les techniciens, tous ceux qui font vivre les scènes seront heureux de cet hommage rendu aux théoriciens et aux architectes. Il n'est pas indifférents de rappeler qu'au XVIIIème siècle, Paris s'était déjà constituée en capitale du théâtre, ce qu'elle est encore aujourd'hui, avec plus de cent scènes en activité.

Sans nul doute, la vie théâtrale parisienne doit beaucoup et a beaucoup apporté à cet air de liberté, de franchise et de non-conformisme qu'on respire à Paris.

Jean Tiberi
Ancien Maire de Paris

haut de page