retour aux textes thématiques de l'Association de la Régie Théâtrale

suite

Lexique des termes techniques de Théâtre

par André Bataille

T

A B C D E F G H I J L M N O P Q R S T V

 

TALON

(voir : ASSEMBLAGE)

 

TAMBOUR

Sorte de treuil en bois permettant de manœuvrer de gros poids.

 

tambours
TAMBOUR À DÉGRADATIONS

Permet avec une seule commande de manœuvrer plusieur éléments de décor à des vitesses différentes, en fonction des différents diamètres d'enroulement des différents fils.

 

tambours à dégradations

tambours à dégradations

TAMPON

Fait parti de la machine à faire les apparitions. On peut le comparer à un ascenseur qui, partant du premier dessous, vient se placer au niveau du plateau.

 

trappes d'apparition
TAPS

Rideau équipé sur une patience.

 

TARE

Charge restant continuellement sur la tige pour équilibrer le poids de la porteuse vide. En général, les Cintriers font un repère à la peinture pour les différencier des autres pains.

 

TAS 1) Tas de décors, mettre sur le tas : accumulation de décors les uns sur les autres.
2) Terme de Menuisier : morceau de métal servant à river les clous, pointes, vis
3) Au tas : décor à éliminer, à casser après suppression ou cessation d'usage.
TENON

Moitié mâle d'un assemblage; l'autre moitié étant la « mortaise » .
( voir : ASSEMBLAGE).

 

TERRAIN

Petit élément de décor de faible hauteur.

 

TIGE

C'est sur la « tige » et en s'imbriquant entre eux, que viennent se placer les pains faisant contrepoids dans une équipe contrebalancée. (dessins ci-dessous).

 

TIROIR Partie du plancher du plateau coulissant sous le plancher pour permettre, en combine, la manoeuvre d'un tampon pour une apparition (voir dessin ci-après).
TORON (voir : FIL)
TOUCHER UN FEU

Indemnité que perçoit un Machiniste lorsqu'il paraît sur scène en vue du public.

 

TOURELLE

Petite tour sur laquelle est placé un appareil de projection.

 

TOURNÉE

Voyage itinérant fait par toute la troupe du Théâtre.

 

TOURNETTE

Secteur circulaire mobile intégré au plateau lui-même, ou partie rapportée pivotant sur un axe et permettant le changement rapide d'un décor ou élément.
Faire effectuer un demi-tour ou un tour complet à la « tournette ».

 

TOUR MORT (voir : NŒUD)
TOUT

Interjection employée par un Machiniste, voulant dire qu'il tient bien en main l'élément de décor passé par ses Camarades. C'est, en fait, une abréviation du « lâchez tout », « tout pour moi ».

 

TRACER

Tirer les lignes d'un dessin de décor grandeur nature sur le plateau (épure) ou bien à l'échelle sur un papier.

 

TRAÎNÉE

Série de lampes équipées sur un battant se plaçant au sol.

 

TRAPPE

Élément standard du plancher d'un plateau pouvant s'ouvrir entre deux costières pour laisser un vide sur toute la profondeur du dessous (voir dessin ci-après).

 

trappe à tiroir
TRAPPE ANGLAISE

Trou dans le plancher du plateau, communiquant dans les dessous, formé par deux planchers articulés sur des lames de ressorts (genre baleine de corset). Lorsque le Comédien est passé par la trappe, les planchers se remettent automatiquement et immédiatement en place; il suffit de consolider en dessous pour permettre de marcher à nouveau sur les planchers sans danger.

 

TRAPPE EN ÉTOILE

Même principe que la « trappe anglaise » mais, au lieu de deux planchers rectangulaires, c'est un plancher octogonal coupé en huit triangles formant étoile et articulés à leur base. Ces trappes ne sont pas sans danger car rien ne prévient lorsque le Comédien va passer.

 

TRAPILLON

Partie du plancher de la fausse rue, coulissant sous le plancher des côtés après la levée.

 

TRAPILLON DE COSTIÈRES

(voir : TRINGLE)

 

TRAVERSE

Battant reliant les deux montants d'un châssis.

 

TREUIL

Sorte de tambour servant à enlever de lourdes charges.

 

TRINGLE

Petit couvercle en bois servant à boucher les fentes des costières. Dans
certains Théâtres, ce sont des bandes de chêne étroites de 7 a 8 cm, couvrant les costières. On les appelle alors « trapillon de costières ».

 

TROMPE L'ŒIL

Les peintres décorateurs sont habiles à représenter en « trompe l'oeil » un décor vu de près et donnant l'impression de distance. À l'aide d'un jeu d'ombre et lumière appropriés, l'impression de volume et de réel y est fort justement rendue. Se dit également de « peinture donnant l'illusion de la réalité » .

 

TROU DE SOUFFLEUR

Trou spécial muni d'un couvercle, placé sur le devant du plateau, réservé à la personne qui « souffle » le texte aux Comédiens.

 

TROUSSEQUIN

Sorte de grand compas permettant de tracer des grands cercles, constitué d'une latte portant d'un côté un axe et de l'autre un fusain ou une craie pour tracer.

 

TRUMEAU

Dans les grands Théâtres comme l'Opéra de Paris, les côtés « cour » et « jardin » sont davantage fragmentés pour permettre une localisation plus précise. Le « trumeau » est la partie médiane dans le sens de la profondeur.

 

TRUMEAUTIER

Machiniste travaillant au trumeau.

 

TRUSQUIN

Instrument de menuisier servant à tracer les lignes parallèles à une surface dressée.

 

TULLE

Tissus mince, très léger. Un tulle éclairé de face semble opaque, éclairé de derrière, il devient transparent. Un double tulle forme une moire imitant, avec la distance, les vitres d'une fenêtre.

 

 

haut de page

comedia