Ma chère Danielle,

Tu sais comme je tiens chaque année, à être à tes côtés pour la remise des Prix du Brigadier.

L’Association de la Régie Théâtrale que tu animes avec tant de passion et d’énergie a un rôle déterminant dans la transmission de la mémoire théâtrale parisienne.

Cette mémoire théâtrale probablement la plus riche au monde, fédère aujourd’hui un réseau, formidable de lieux et d’individus, artistes, techniciens, passeurs et spectateurs. Une famille que tu réunis chaque année avec émotion et générosité.

À ton invitation, j’ai eu l’honneur de remettre trois Prix du Brigadier, l’an dernier c’était à Catherine Hiégel, Anne Delbée et Michael Lonsdale. Je dois avouer que j’étais un peu intimidé devant de tels monstres sacrés.

Je me faisais une joie d’être à tes côtés pour récompenser les incroyables artistes que sont Dominique Valadié et André Dussollier, ainsi que Philippe Tesson qui anime un lieu essentiel du Théâtre à Paris, le Poche Montparnasse. La Maire m’a demandé hier soir de la représenter à la conférence de restitution de la Nuit de la Solidarité qui s’est déroulée jeudi dernier, un événement également important pour la ville de Paris.

Je suis avec toi en pensée et salue toutes celles et tous ceux qui sont à tes côtés aujourd’hui pour célébrer la diversité et la vitalité du Théâtre à Paris.

Je vous souhaite une très belle cérémonie et t’embrasse affectueusement.

Bruno